Lyon-Sendai : renforcement des collaborations franco-japonaises en science et ingénierie des matériaux

Le CNRS, l’Université de Lyon et l’Université du Tohoku (Sendai, Japon) ont inauguré le 5 mars 2018 le Laboratoire International Associé ELyT Global ainsi que l’antenne française de l’Unité mixte internationale ELyTMaX (Engineering science Lyon-Tohoku for materials and systems under extreme Conditions). Ces inaugurations consolident la collaboration, vieille de 30 ans, entre des établissements lyonnais et l'Université du Tohoku, dans le champ des sciences de l'ingénierie, de leurs applications et des enjeux sociétaux liés à ces recherches.

Le LIA ELyT Global a pour objectif de devenir un réseau d’excellence en ingénierie des matériaux et des systèmes. L’UMI ELyTMaX se concentre depuis 2016 sur l'étude des matériaux et systèmes sous conditions extrêmes et son site français sera basé dans les locaux de l’INSA Lyon à Villeurbanne et de l’École Centrale de Lyon à Écully.

Après l’inauguration du LIA ELyT Global et de l’antenne française d’ELyTMaX le 5 mars, s’est tenu à Satillieu en Ardèche du 6 au 8 mars un séminaire, « ELyT Workshop 2018 », 9e édition de ces séminaires entre chercheurs Japonais et Français. Avec 75 participants, près de 35 présentations, dont deux présentations invitées sur des sujets particulièrement novateurs, ce séminaire a été un beau succès.

ElyT Workshop 2018
ElyT Lab

Le LIA ELyT Global s’intéressera aux applications et aux enjeux sociétaux liés aux recherches dans le domaine des sciences de l'ingénierie. Ses travaux s’articuleront autour de thématiques scientifiques telles que "Design des Matériaux et des structures", "Surfaces et interfaces" et "Simulation et modélisation", et de thématiques appliquées telles que "Transport", "Énergie" et "Ingénierie pour la Santé". Dirigé par Tetsuya Uchimoto (Université du Tohoku) et Julien Fontaine (promo ECL96 et chargé de recherche au LTDS à l'École Centrale de Lyon), ce réseau d’une centaine de scientifiques des deux pays compte actuellement plus de 25 projets collaboratifs de recherche.

L'UMI ELyTMaX a été créée en 2016, centre de recherche franco-japonais à Sendai. L’équivalent de cinq chercheurs français à plein temps et cinq doctorants ont ainsi rejoint une équipe de neuf chercheurs de l'Université du Tohoku. Les partenaires créent maintenant une antenne française de ce laboratoire international. Elle permettra l’accueil de chercheurs de l’Université du Tohoku autour, dans un premier temps, de deux projets de recherche. Le premier traite de la conversion d'énergie associée à la déformation importante de matériaux élastomères, ainsi qu’à son transfert thermique. Le second est consacré aux applications biomédicales, avec l’étude des propriétés mécaniques et tribologiques de matériaux biomodèles des os. L'idée est de combiner les modèles osseux développés à l'Université du Tohoku et les techniques de mesures mécaniques développées à Lyon.

En savoir plus sur ElyTMax et Elyt Global en lisant le communiqué de presse complet